Enterrement d’un distributeur de billets 27/11/2021


Ce samedi 27 novembre à 10h sur la Grand-Place Ath, les membres de plusieurs associations locales manifesteront leur opposition au projet « Batopin » visant à supprimer un distributeur de billets sur trois d’ici 2024. Ils revendiquent un droit des citoyens à accéder à leur argent.
 
Les membres des familles Ath en Transition, SolAToi (monnaie locale citoyenne pour la région d’Ath), Yar (monnaie locale citoyenne du Tournaisis), Tout Autre Chose Pays Vert et Collines, et leurs proches des groupements d’achats solidaires Gasath, Gassines et Maffllourchette, ainsi que des villes en Transition de Belœil , Lessines et Leuze, ont la profonde indignation de vous faire part du décès d’un « Distributeur de billets de Banque ».
 
La cérémonie se déroulera ce samedi 27 novembre dès 10h sur la Grand-Place d’Ath dans la plus grande sonorité et est ouverte à tous les citoyens consommateurs soucieux de manifester leur attachement au droit d’accéder à leur argent. Survenue à la suite d’une maladie galopante appelée « Batopin », fatale pour un distributeur de billets sur trois d’ici 2024, la disparition de cet automate laissera de nombreux citoyens orphelins d’un accès rapide au cash.
 
L’accès au cash, un droit en péril
 
Alors qu’il y avait 8.312 distributeurs de billets en Belgique en 2010, il n’en restait déjà plus que 6.941 fin 2020. Le projet « Batopin », mené par les banques Belfius, BNP Paribas Fortis, ING et KBC vise à remplacer les 5.062 distributeurs de billets actuels de ces quatre banques par 2.000 à 2.400 distributeurs « neutres », sur 650 à 750 sites au total. Quant aux 1.511 distributeurs restant détenus, au départ, par Argenta, Crelan, B-post, AXA et VDK, ils sont déjà passés sous le contrôle d’une nouvelle société appelée JOFICO, créée par celles-ci, qui, pour l’heure, n’annonce toutefois pas de réduction des appareils.
 
Alors qu’actuellement 82 % des citoyens belges ont accès à un distributeur à moins de 2 km de leur domicile, ce plan de diminution des distributeurs annonce qu’à terme 95% de la population aura accès à un automate à moins de 5 km, à vol d’oiseau. Or, dans les plans successifs présentés par Batopin, cette promesse n’est toujours pas tenue pour les provinces de Namur et de Luxembourg notamment. A l’avenir, la distance plus longue à parcourir pour accéder à un distributeur de billets, et l’allongement des files devant ces machines seront autant d’atteintes au droit des consommateurs à accéder à leur argent en cash, sans qu’ils aient été consultés.
 
Afin de manifester leur opposition à ce projet et sensibiliser les citoyens à l’impact négatif de celui-ci, plusieurs associations se réuniront pour les funérailles symboliques d’un « Distributeur de billets de banque ». « Nous invitons toutes les personnes qui ne veulent pas, une fois de plus, subir le syndrome de la grenouille (mais oui, vous savez, cette pauvre grenouille qui cuit et meurt sans s’en rendre compte, parce qu’on chauffe très progressivement l’eau de la marmite dans laquelle elle se trouvait si bien !), à venir nous rejoindre samedi à 10h sur la Grand-Place d’Ath, indiquent les organisateurs. Enfilez vos plus beaux habits… de deuil, sortez vos mouchoirs et rejoignez-nous pour pleurer nos chers distributeurs en voie de disparition. »
 
Quand ? : Le samedi 27/11/2021. A quelle heure ? : A 10 heures. Où ? : RDV Grand-Place, devant la Trattoria à Ath.
 
 
Contact Presse : Olivier Locreille : 0478 97 40 99