Nov 142014
 

producteurs.jpg__333x266_q85_crop_subsampling-2_upscalePour fêter le lancement tout récent du bio d’ici en région d’Ath, nous vous partageons cet extrait du dernier livre de Rob Hopkins, dans lequel on retrouve justement le bio d’ici parmi les nombreux exemples inspirants à travers le monde.

« Au départ était un projet ambitieux

A Ath, un projet d’écolieu autour de la transition et de la permaculture avait démarré en 2011. Le groupe voulait développer des activités telles que production d’alimentation, de plantes médicinales, d’éducation et de formation, du recyclage inventif, un habitat groupé intergénérationnel, de l’écoconstruction… Mais après un départ passionné, le groupe s’est essoufflé, faute de lieu pour commencer les activités, faute d’argent…

Comme l’explique Yann Ducatteeuw, un des participants au projet initial “les contacts que nous avions pris pour avoir accès à la terre ont porté leurs fruits un an plus tard. Mais nous avions retenu la leçon… ne pas voir trop grand, trop vite. Aussi, des conversations avec Peter Frischkorn, un maraîcher de la région, ont donné une autre forme au projet. Cela m’a encouragé à tenter un autre projet autour du maraîchage. Pour cette renaissance, nous avons contacté d’autres acteurs du territoire qui sont actifs dans le domaine de l’alimentation et proposé un partenariat afin de poser des bases plus solides au projet, quitte à en abandonner le contrôle”.

Aujourd’hui, le « bio d’ici » est un superbe projet, simple et efficace !

Aujourd’hui, le projet a changé de forme. Le « bio d’ici » est un projet qui est très intéressant par sa simplicité, les faibles investissements nécessaires en rapport avec les valeurs de coopération et d’entraide. Des maraîchers bio et candidats-maraîchers se réunissent avec Yann comme coordinateur. Au départ, ils relevaient un manque de terres agricoles disponibles, une collaboration quasi-inexistante entre les producteurs et des difficultés logistiques. L’échange et la diffusion de bonnes pratiques agricoles, la recherche de nouveaux débouchés ainsi qu’une visibilité commerciale commune se sont greffés tout naturellement. Ces contraintes et besoins récurrents ne permettent pas toujours à l’offre en légumes et fruits de rencontrer la demande qui, pourtant, croît continuellement. Fort de ces constats, ce groupe développe aujourd’hui une collaboration à plusieurs niveaux.

Retrouvez le Bio d'ici et d'autres exemples inspirants dans le dernier livre de Rob Hopkins !!

Retrouvez le Bio d’ici et d’autres exemples inspirants dans le dernier livre de Rob Hopkins !!

Pour commencer, ils ont décidé de planifier ensemble la production de l’année 2014, afin de pouvoir faire des échanges. Ainsi, chacun ne doit plus produire de nombreux légumes mais peut se concentrer à produire quelques variétés tout en présentant une gamme aboutie à sa clientèle et en gardant une activité familiale et diversifiée.

Ensuite, les maraîchers ont mutualisé l’achat de terreau, de semences ou encore de petit matériel (un presse-motte en 2014). Ils ont aussi tissé des partenariats avec des restaurants, des cuisines de collectivité et des magasins de la région afin de leur fournir des légumes frais, bio et de saison.

Un projet de culture commune de plants sous serre est à l’étude et si le développement du projet le permet, une coopérative pourrait être créée. Cela pourrait, à terme permettre l’engagement d’un commercial pour développer les circuits de distribution et rechercher des terres agricoles, mais aussi de partager du personnel agricole qui pourra aider à tour de rôle les maraîchers en fonction des besoins. Comme on le voit avec ce projet, ce qui aurait pu être considéré au départ comme un échec a en fait abouti à un projet simple et différent, qui nécessite très peu d’investissement pour démarrer et qui renforce l’économie locale. » (fin de l’extrait du livre)

Retrouvez plus d’exemples inspirants dans le dernier livre de Rob Hopkins : « Ils changent le monde »

Le Bio d’ici est un projet à multiples facettes lié à l’Epi d’ici, dans lequel on retrouve des producteurs (maraîchers, céréaliers) et des associations parmi lesquelles Ath en transition, La locale des collines de Nature et Progrès, Agrisain, la bande de gasath, la Fugea.

bio dici croquez nature

Photos de produits frais du Bio d’ici, prises au magasin « Croquez nature », une épicerie indépendante dans le centre ville d’Ath.

 

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)