Questions fréquemment posées

Trouvez ci-dessous les réponses à vos questions. Et si vous aviez une autre question, envoyez la nous à  l’adresse suivante : contact@caliterre.be

A propos de Caliterre : Ceinture Alimen-Terre (7)

Que deviennent les pays « en voie de développement » si on relocalise l’alimentation ?

Nous n’avons pas la prétention de savoir ce qui doit être fait pour améliorer les conditions de vie ailleurs dans le monde. C’est ici que nous vivons et nous n’avons pas de leçon à leur donner. Mais nous pensons que si nous relocalisons progressivement la production alimentaire, nous libérerons en même temps les personnes qui sont exploitées par l’industrie agroalimentaire dans les pays « en voie de développement » pour nous fournir de l’alimentation bon marché. Ces personnes pourront alors plus facilement reprendre leur destin en main, retrouver une souveraineté alimentaire et de meilleures conditions de vie. En d’autre mots, pour les aider là où ils sont, nous choisissons d’agir d’abord ici, sur nos propres comportements, et sur nos modèles économiques.

Nous ne souhaitons pas l’autarcie alimentaire, mais plutôt l’autonomie. C’est à dire que ce qui peut être produit ici doit être produit ici, c’est plus sensé et cela permet une économie locale plus robuste et créatrice d’activités. Relocaliser est aussi essentiel pour participer à l’effort global face aux changements climatiques. Les denrées alimentaires qui ne poussent pas dans notre climat peuvent continuer à venir de plus loin, mais par des circuits du commerce équitable, qui participent à la régénération des écosystèmes et permettent aux paysans de vivre dignement.

Permalink.

Qu’est-ce que Caliterre ?

Le Projet Caliterre (Ceinture Alimen-Terre de la région d’Ath) est un projet qui émane d’une coalition d’acteurs économiques, citoyens, associatifs et culturels. Il est indépendant de tout parti politique et est né de l’ambition de favoriser la mise en place d’un système alimentaire local rentable, créateur d’emplois, équitable, sain et résilient. Tout cela autour de la question: “Comment nourrir la région d’Ath en 2030 ?” Découvrez notre Charte ainsi que les parties prenantes pour en savoir plus.

Permalink.

Qu’est-ce qu’une ceinture alimentaire ?

Une ceinture alimentaire, c’est un nom pour expliquer que l’on produit l’alimentation d’une ville ou d’une région à l’intérieur d’un « cercle » (une ceinture) qui contient cette région. Au figuré, la ceinture entoure la ville ou la région en y incorporant les villages et/ou petites villes environnants ainsi que des terres cultivables, des forêts… Cette zone permet de nourrir durablement les populations locales, et notamment la ou les villes, avec des produits frais, équitables, locaux.

Permalink.

Pourquoi une ceinture alimentaire ?

Relocaliser la production alimentaire dans la région où l’on vit, c’est bon pour l’économie locale, bon pour l’emploi et bon pour l’environnement. En réduisant les distances de transport, on réduit les coûts énergétiques (transports, stockage…) et les émissions de gaz à effets de serre. De même, en développant un « écosystème alimentaire local », la région devient moins dépendante des marchés mondiaux, voit se créer de nombreux emplois dans le secteur de l’alimentation, offre un revenu honnête à ces travailleurs (agriculteurs, transformateurs, vendeurs…), qui deviennent vos propres voisins, des membres de votre famille voire vous même…

Permalink.

Qu’est-ce qu’un système alimentaire ?

Il s’agit de toutes les parties du système qui nourri une population, par exemple : les producteurs (céréales, légumes, fruits, viandes, produits laitiers…), leurs fournisseurs (semences, nourriture du bétail, machines agricoles, carburant, intrants…), les intermédiaires de transformation et de vente (boulangerie, fromagerie, boucherie, jus de fruits et confitures, conserves et autres emballages, plats préparés, épicerie de quartier, marchés, vente à la ferme…), la gestion des déchets (compostage, poubelles, incinérateurs, épuration des eaux…), les clients (particuliers, restaurants, collectivités comme des écoles, institutions pour personnes âgées, hôpitaux…), les auxiliaires (abeilles et autres pollinisateurs, oiseaux qui mangent les ravageurs et produisent du fumier…). Tous les éléments de ce système sont dépendants des actions des autres. On comprend donc mieux pourquoi une augmentation du coût de l’énergie, par exemple, a un impact à tous les niveaux du système alimentaire (prix des intrants, prix du carburant pour les machines, coût du transport, des processus de transformation, coût du stockage, frais de fonctionnement du magasin, transport vers la maison…).

Permalink.

Pourquoi devenir partenaire de Caliterre ?

Ce projet vise un changement important et positif pour notre région, il implique donc une grande diversité d’acteurs, il est forcément multidisciplinaire. Il a l’ambition de faciliter le développement des projets actuels et futurs qui veulent transformer et améliorer le système alimentaire local. Pour le réaliser, il est important de rassembler autour de l’objectif toutes les personnes et organisations (professionnelles, citoyennes, institutionnelles…) dont la raison d’être est liée de près ou de loin à l’alimentation et au bien-être dans notre région. En d’autres mots, toutes les personnes qui se soucient des thématiques liées à l’alimentation sont bienvenues.

Permalink.

A quoi s’engagent les partenaires de Caliterre ?

Le processus de lancement de cette dynamique de ceinture alimentaire a démarré par un événement public le 23 septembre 2014 et se poursuit avec une conférence et un forum ouvert les 14 et 15 janvier 2015. Pour le moment, le partenariat se défini essentiellement dans une aide pour mobiliser ses réseaux autour de cet enjeu, apporter un soutien logistique ou méthodologique, voire une aide financière quand c’est possible.
Par la suite, les modes de partenariat évolueront et pourront être renégociés entre les parties prenantes.

Permalink.