Le bio d’ici

 
Peter Frischkorn, maraicher, fait partie du projet.

Peter Frischkorn, maraicher, fait partie du projet.

ça y est le Bio d’ici se lance, découvrez plus d’informations sur le site du Bio d’ici
Le bio d’ici est né au sein du projet Epi d’ici. Dans ce projet, différents maraîchers bio et candidats-maraîchers bio se réunissent régulièrement depuis février 2013. Tous relèvent un manque de terres agricoles disponibles, une collaboration quasi-inexistante entre les producteurs et des difficultés logistiques. Le manque de formation est également relevé, de même que la méconnaissance des procédures de commercialisation et de marketing. Ces contraintes ne permettent pas toujours à l’offre en légumes et fruits bios de rencontrer la demande des consommateurs, qui, pourtant, croît continuellement.

C’est fort de ce constat que nos maraîchers bio et candidats-maraîchers bio développent activement une collaboration en matière de :

  • optimisation de la production de légumes. Les maraîchers bios se sont réunis, fin 2013, pour planifier la production de l’année 2014. L’objectif avoué est de pouvoir s’échanger certaines productions. Ainsi, chaque maraîcher ne doit plus s’évertuer à produire de nombreux légumes mais se concentrer, sur des échelles plus importantes, à produire quelques variétés de légumes tout en présentant une gamme complète de légumes à sa clientèle. L’activité maraîchère demeure cependant familiale, le but n’est pas de s’engager dans l’agriculture biologique intensive.
  • mutualisation d’investissements. Les maraîchers bios ont décidé de mutualiser certains achats tels qu’un presse-mottes professionnel, du terreau, des semences ou encore du petit matériel. Un projet de culture commune de plants de légumes sous serre est à l’étude.
  • identité et structure de commercialisation des légumes produits afin de créer des débouchés (restauration locale, comptoir de vente dans le cadre d’un hall-relais, coopérative de vente, cantines communales, paniers bios dans les zones d’activités économiques, etc.). Les maraîchers bios mènent la réflexion quant à l’engagement d’un commercial pour développer le marché.
  • recherche et de mise à disposition de terres et serres agricoles. Certains maraîchers et candidats maraîchers bios sont en manque de terres de culture. C’est un frein au développement de l’agriculture biologique locale.
  • Recherche et développement de nouveaux débouchés commerciaux communs (restaurants, épiceries, collectivités…)

La collaboration devrait aussi s’intensifier à travers l’échange de main d’œuvre, l’accueil et la formation de nouveaux maraîchers et de la construction de nouvelles serres dédiés aux plants et aux légumes nécessitant de la chaleur pour se développer.

Bienvenue aux maraîchers et candidats-maraîchers bio souhaitant se joindre à la structure…

  11 réponses sur “Le bio d’ici”

  1. Employé à temps partiel dans le domaine artistique du cinema, j’ai des périodes sans travail mais je pratique un peu l’agriculture biologique dans divers jardins et aimerais participer en renfort par exemple, periodiquement dans une ou plusieurs entreprises de maraichage bio pour arrondir mes fins de mois tout en apprenant davantage dans ce domaine passionnant!
    Pourriez vous me dire qui contacter pour offrir ma main d’oeuvre et continuer ma formation ???
    J’ai entendu parler de vous en rediffusion nocturne des emissions de la première sur radio au boulot sur tournage!
    J’habite jurbise mais je suis motorisé et outillé pouvant circuler dans toute la Belgique , à fortiori entre Jubise et Ellezelle!
    Merci pour votre attention

    Paul Marié

  2. Bonjour,

    J’ai entendu à l’émission de mercredi que vous n’utilisiez pas de pesticides mais des huiles essentielles pour éloigner les bestioles indésirables à vos cultures.
    Nous avons un problèmes de diarhée due à des giardias (parasites résistants) dans un élevage de chiens.
    Ceux-ci vont faire leurs besoins dans l’herbe et nous souhaitons traiter l’herbe de façon naturelle.
    auriez-vous une idée de traitement ?
    merci de votre aide
    Pia

  3. […] vous partageons cet extrait du dernier livre de Rob Hopkins, dans lequel on retrouve justement le bio d’ici parmi les nombreux exemples inspirants à travers le […]

  4. Bonjour pouvez me dire si il existe une formation en culture maréchaire et/ou biologique à Ath et ou et quand sa commence si il y aurait une formation merci

    • Bonjour Sara,
      Une formation sur les bases de l’agriculture bio a déjà commencé à Ath en octobre avec la FJA (Fédération des jeunes agriculteurs), cela se passe les mardis et jeudis soir de 19h à 22h à la ferme pilote.

      Si cela t’intéresse tu peux t’inscrire sur le site de la FJA et nous rejoindre dés ce mardi:

      https://docs.google.com/forms/d/14wFZmFn7uKV2sZamhGFSONcG9pO-pPL9_1CIDiNVISY/viewform

      Pour plus d’infos, tu peux aussi contacter Timothée responsable des formations dans le Hainaut à la FJA:

      Timothée COLLIN
      Coordinateur provincial du Hainaut et chargé de mission CAP Installation

      Chaussée de Namur 47 – 5030 Gembloux

      Tél : 081/627.440 – Fax : 081/600.527

      GSM : 0483/37.80.62

      Bien à toi
      Aline

  5. […] locale à Bristol, le retour de la bicyclette en Italie, un « Répar’ Café » à Paris, le Bio d’ici à Ath, des jardins partagés qui se multiplient dans le monde, un moulin en Argentine, une coopérative […]

  6. Bonjour

    ayant perdu mon emploi fin 2015 j’aimerais me tourner vers le maraîchage bio ; venant d’un monde agricole et me passionnant pour le bio (jardin , vergers,…), j’aimerais connaître s’il y a possibilité de se former chez vous (horaire , prix,…) . Je propose mes services aussi en cas de besoin et je possède aussi quelques terrains mais dans la région des Honnelles (Hauts Pays) si cela vous intéresse nous pouvons en discuter dans le future .

    Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à me contacter

    Sylvain Braun

  7. bonjour,

    Je n’y connais rien à l’agriculture.Mon métier, c’est le développement commercial.
    Je suis prêt à vous consacrer un peu de temps pour élargir les débouchés

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)