Projets passés

 

Vous découvrirez ici des projets qui n’ont pas fonctionné, ainsi que ce à quoi ils ont finalement abouti.

Le processus de transition est enthousiasmant, il donne du sens à nos vies. Mais cet enthousiasme créatif peut parfois nous éloigner du réalisme qui aide à faire aboutir les projets. La démarche de transition accepte donc que les essais et erreurs font partie du processus normal. Avec des réussites magnifiques, mais aussi des échecs décevants. Nous n’allons pas cacher ou nier que tout n’a pas fonctionné comme nous l’espérions. Sinon nous resterions chacun(e) frustré de la situation, le coeur fermé et l’enthousiasme disparu. Au contraire, chaque expérience (réussie ou ratée) est l’occasion d’un apprentissage qui aidera les projets suivants à ne pas refaire les mêmes erreurs… A condition d’accepter de regarder ses échecs en face, car sinon on n’apprend rien et on fait sans cesse les mêmes erreurs, ou on se décourage.

Le processus de transition va même jusqu’à proposer de fêter les échecs. Cette démarche est très puissante. Après avoir évalué et appris de ces expériences, le groupe va fêter ces apprentissages. Cette fête permet de préserver la relation entre les participants et de passer à autre chose avec un nouvel élan.

Nos projets passés

Klára à côté de la butte des enfants

Klára à côté de la butte des enfants

Le potager collectif de transition : Début 2012, on a commencé à y apprendre à faire des semis, à créer des buttes de culture, à jardiner et récolter collectivement des légumes, à produire des semences… Le potager collectif était aussi un lieu où l’on venait avec plaisir pour se reconnecter à la nature et qui fonctionnait selon les principes de la permaculture. Après un peu plus d’un an d’existance, le projet s’est essouflé. Le potager était sans doute trop loin de nos domicile pour surveiller les limaces ou aller chercher une salade pour le srepas du soir (à 4,5km en moyenne).

Mais le plaisir du potager a entraîné plusieurs membres du groupe à déménager ou à démarrer des potager partagés(*), une formation de design en permaculture a été organisée et l’aventure continue sous d’autres formes, notamment avec l’arrivée du groupe Permablitz-Ath ou des potagers urbains

Le groupe « Ecolieu » : Il s’agit d’un groupe qui a travaillé en 2011-2012 à la conception d’un Ecolieu de transition selon les principes de la permaculture, dans lequel on aurait trouvé, par exemple, des activités telles que : production d’alimentation, de plantes médicinales, éducation et formation, recyclage inventif, habitat groupé intergénérationnel, écoconstruction… Après un départ passionné et passionnant, ce groupe s’est essoufflé, faute de lieu pour commencer les activités. Il a d’abord débouché pour certains membres du groupe à la création du potager collectif (voir ci-dessus). Par la suite, ce que nous avions semé avec le premier groupe est revenu d’une autre façon…

Les contacts que nous avions pris pour avoir accès à la terre nous sont revenus un an plus tard. Mais nous avions retenu la leçon… ne pas voir trop grand, trop vite. Nous avons contacté d’autres acteurs du territoire qui sont actifs dans le domaine de l’alimentation et proposé un partenariat afin de poser des bases plus solides au projet, quitte à en abandonner le contrôle total. Aujourd’hui, le projet a changé de forme et s’est transformé en ce qui est devenu « l’Epi d’ici« , le bio d’ici ou la ceinture alimen-Terre, des projets porté par plusieurs organisations ou personnes, qui visent la revitalisation économique et la souveraineté alimentaire par exemple avec le développement de production de légumes et de céréales panifiables accompagnées de circuits de distribution locaux et équitables. Et concernant le projet d’écolieu, peut-être renaîtra-t-il de ses cendres plus tard, quand le contexte sera prêt pour un projet de cette ampleur.

(*) un potager partagé, c’est quand une personne a un jardin trop grand pour elle-même et qu’elle le partage avec une autre personne qui n’a pas de jardin. Le travail se fait en commun et les productions sont partagées entre les personnes.