Vade-mecum pour démarrer une rue en transition

 
Voici quelques conseils pour vous aider à aller à la rencontre de vos voisins pour former un groupe de « rues en transition » :
  • Avoir un support visuel et un document à donner : par exemple le triptyque que nous vous donnons, éventuellement personnalisé
  • Se présenter, exemple : « je suis votre voisin, j’habite le quartier depuis X années, et nous n’avons jamais vraiment fait connaissance. J’aimerais former un groupe « Rues en Transition » dans notre quartier avec quelques voisins, et je suis venu vous inviter. Pour le moment, nous sommes déjà 4, avec W, X, Y et Z. Seriez-vous tenté de nous rejoindre ? Puis-je prendre quelques minutes pour vous expliquer de quoi il s’agit ? »
  • Bien préciser qu’il ne s’agit nullement d’une activité politique, religieuse ou autre.
  • Echanger vos coordonnées.
  • Expliquer  simplement le programme, en mettant l’accent sur le fait qu’il s’agit  d’une démarche simple et amusante, à réaliser entre voisins. Celle-ci  permet de réfléchir ensemble, entre voisins, aux gestes simples, à réaliser chez soi en famille, et  qui permettent de réduire la consommation de son foyer, et donc ses  factures, autour de 5 thèmes : énergie, eau, alimentation, déchets,  déplacements. 
  • Le  programme n’est pas très long, et son fonctionnement est peu contraignant : 7 rencontres  – par exemple à raison d’une par mois – étalées sur 6  mois, la première et la dernière étant consacrées respectivement à la  mise en route du groupe, et à la clôture et l’évaluation.
  • Ne pas tenter de forcer les gens, le programme est sur base volontaire ;
  • Si la personne n’est pas disponible pour en parler quelques minutes lorsque vous vous présentez, ne pas insister, mais proposer de lui laisser un folder triptyque, et de repasser un autre jour.
  • Pour les personnes en manque de contact social, participer au groupe pourra se révéler très positif. Toutefois, éviter de se laisser accaparer...
  • S’il y a un voisin avec qui le « courant » ne passe pas du tout, éviter de l’avoir dans le même groupe, mais tout de même lui donner l’info, il pourrait initier un autre groupe
  • Il s’agit de démarcher vos voisins proches, chez qui on va à pied. De préférence la même rue, dans tous les cas veiller à ce que tous les participants habitent le même quartier.

Cliquer ici pour télécharger la version imprimable (pdf) du vade-mecum.

Rues en transition

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)